white printer paper on white table

4 TYPES DE LECTURE POUR RÉUSSIR VOTRE EXAMEN

Cela va faire bientôt quelques semaines que tu as commencé ta session. Tu réalises maintenant que tu as accusé un certain retard dans tes lectures. Or, les examens, c’est bientôt. Alors une question taraude ton esprit : « Comment lire efficacement et mieux se préparer aux examens qui pointent à l’horizon ? » C’est l’objet de cet article.

Le fait est que, selon Bernard Dionne[i], il n’existe pas une seule façon de lire les textes, mais plutôt quatre, à savoir lecture traditionnelle, lecture indicative, lecture en diagonale et lecture active.

1. Lecture traditionnelle

C’est la lecture que la plupart d’entre nous avons apprise à l’école. C’est celle qui consiste à lire un texte du début à la fin, un mot à mot. Du coup, c’est linéaire, passif et endormant. Bien que courant, ce type de lecture ne convient pas nécessairement en contexte de préparation d’examen. En effet, il y a fort à parier qu’en faisant cette lecture, tu auras du mal à mettre en évidence la pensée de l’auteur ou de mémoriser l’essentiel de l’information.

2. Lecture indicative

C’est la lecture qui est indiquée pour faire une recherche. En fait, elle consiste à survoler, notamment la page couverture, le nom de l’auteur, la date de publication, le nom de la collection, le résumé du livre, la table de matière, l’introduction et la conclusion. En ayant repéré ainsi certains éléments du texte, de chapitre ou de section qui t’intéressent, tu pourras décider s’il faut ou pas lire tout le livre.

3. Lecture en diagonale

Ce type de lecture met l’accent sur le contenu en survolant l’ensemble de lignes du texte dans le but d’y trouver les idées principales, les différents concepts et les passages jugés pertinents. Une attention particulière est accordée aux titres, aux intertitres, aux mots en gras, aux définitions dans la marge, aux résumés des chapitres; en somme, à tout ce qui permet de découvrir la structure argumentative d’un texte. À cet égard, il est nécessaire de faire attention aux connecteurs de relations, puisqu’ils établissent des liens entre des parties et peuvent annoncer les parties importantes d’une argumentation.

4. Lecture active

La lecture active est une technique qui permet de saisir la nature d’un texte et d’en retenir les composantes essentielles. Elle s’appuie sur la lecture indicative et la lecture en diagonale pour intégrer toutes les dimensions du texte et pour stocker l’information pertinente en fonction de l’objectif du lecteur. Elle consiste à survoler la page couverture, la quatrième de couverture, la page titre, le verso de la page titre, la préface, la table de matière, l’introduction et la conclusion. Par ailleurs, elle consiste aussi à détecter les mots clés, à déceler les connecteurs ainsi qu’à surligner et annoter un texte.

Si jamais tu as besoin d’aide au sujet de la lecture, n’hésite pas à me contacter par courriel (gestion@etudy.ca), il nous fera plaisir de t’aider.

Bonne lecture et bonne chance dans tes examens !

[i] Bernard DIONNE, Pour réussir. Guide méthodologique pour les études et la recherche. Montréal, Chenelière Éducation, 2013, p.53-54