fbpx
man and woman sitting on chairs

Programme de réduction des droits de scolarité des étudiants étrangers au Québec en 10 questions et réponses

Depuis l’annonce du 19 mai 2022 par Monsieur Jean-Boulet, Ministère québécois de l’Immigration, Francisation et Intégration, de réduire substantiellement les frais de scolarité des étudiants étrangers au Québec, des questions fusent de partout. Pour vous aider à y voir un peu plus clair, voici 10 questions à se poser à ce sujet et 10 réponses à obtenir.

1.Quand entrera en vigueur le programme annoncé ?

Selon le Ministre Jean Boulet, ce sera en septembre 2023 que cela entrera en vigueur. Autrement dit, patience !

2. Qui sont visés par le programme ?

Ce sont les étudiants étrangers qui sont ou seront au Québec au moment de l’entrée en vigueur du programme de réduction des droits de scolarité des étudiants étrangers.

3. Peut-on être admissible en étudiant à temps partiel ?

Non, pour être admissible au programme dont il est question, il faut être inscrit dans un programme à temps plein dans un programme ouvert aux étudiants étrangers et en lien avec les domaines visés.

4. Faut-il être au Québec pour bénéficier du programme en question?

Absolument, car il faut disposer de toutes les autorisations légales et se trouver sur le territoire québécois pour y être admissible. Si vous vous trouviez en dehors du Canada, ce ne serait pas possible pour vous.

5. Est-il simplement suffisant de faire partie de n’importe quel programme pour être admissible au programme de réduction ?

Il est impératif de faire partie d’un des programmes visés par les domaines concernés par le programme de réduction des droits de scolarité des étudiants étrangers, à savoir santé, éducation, technologies de l’information et génie;

6. Peut-on bénéficier des avantages de ce programme en étant en  formation professionnelle ?

Certainement pas. Il est obligatoire d’étudier aux études supérieures, à savoir les niveaux collégial et universitaire, et ce, dans les domaines indiqués au point précédent.

7. Est-ce nécessaire d’être à un lieu précis pour être admissible à ce programme de réduction ?

Si vous avez envie d’être un des récipiendaires de ce programme, vous devez habiter dans l’une des régions de la province du Québec en dehors de Montréal et de Québec.

8. Faut-il juste disposer d’une lettre d’admission pour faire partie du programme de réduction des droits de scolarité ?

C’est là le bât blesse pour nombre de personnes candidates aux études au Canada. Outre le fait de détenir une admission dans un établissement d’enseignement désigné, il faut surtout avoir le Certificat d’acceptation du Québec, le Permis d’études et, dans certains cas, le Permis de travail. Comme vous le savez bien, pour avoir ces documents, vous devez disposez de moyens financiers importants sur votre compte en banque.

9. Combien d’étudiants étrangers sont concernés par le programme en question ?

En réalité, le Ministre Jean Boulet vise d’abord 2850 étudiants étrangers. Ensuite, il prévoit qu’il y en aura 1200 de plus d’ici les trois ou quatre prochaines années.

10. Quelle est l’ampleur de la réduction des droits de scolarité ?

À compter de l’automne 2023, vous paierez les mêmes droits de scolarité que les étudiants québécois. En termes clairs, au niveau collégial, vous serez exempté des frais de 17 000 $ par année, et à l’université, vous paierez environ 3000 $, plutôt que les 24 000 $ normalement réclamés. La facture défrayée par Québec dans le cadre de ce programme s’élèvera à 80 millions de dollars sur quatre ans.

Si vous souhaitez augmenter vos chances de faire partie de ce programme de réduction des droits de scolarité, prenez rendez-vous sur www.etudy.ca  

Emmanuel Kambi, conseiller d’orientation et DG d’Etudy

Cart
  • No products in the cart.