man sitting on surface

Edyva était découragée avant de nous rencontrer…

Tout le mode n’est pas formé et qualifié pour vous conseiller de manière pertinente sur le choix d’un BON programme d’études à faire au Canada. Si vous écoutez n’importe qui, vous risquez de rencontrer les mêmes difficultés que celles d’une de nos clientes dont vous allez maintenant découvrir l’histoire. Heureusement que la fin est on ne peut plus surprenante.

LES DEBUTS ETAIENT EXCITANTS…

Originaire de la République Démocratique du Congo, Edyva est arrivée au Canada pour des raisons d’études. Grâce à un membre de sa famille, elle a choisi un programme en bio-informatique dans une des meilleures universités canadiennes, Université de Montréal.

ET LA DÉCEPTION NE TARDA PAS À ARRIVER

Très rapidement, elle s’est rendue compte qu’elle n’était pas à sa place. Après trois sessions d’études, elle était découragée par les résultats obtenus. Elle voulait carrément abandonner ses études et retourner en RDC. En tout cas, elle se sentait isolée et perdue. Elle ne savait pas vers qui se tourner pour partager ses difficultés et sa frustration. Cette nouvelle arriva dans les oreilles de son oncle. Celui-ci me connaissait personnellement, puisqu’il avait déjà assisté à une de mes conférences à l’université de Sherbrooke. Il avait aussi entendu des témoignages de nombreux étudiants étrangers que j’avais aidés dans leurs démarches d’immigration et d’orientation scolaire.

C’EST CE QUI CHANGEA LE COURS DE SA VIE

Edyva décida de m’appeler afin d’en savoir un peu plus sur ce que je pouvais faire pour elle. Après deux séances, je compris qu’elle avait choisi ce programme d’etudes sur proposition d’un membre de sa famille. Ce n’était pas donc son choix à elle. Grâce au processus d’orientation et à la passation du test psychométrique AFC Holland, elle réussi à identifier un programme qui cadrait avec ses critères. Je pris en charge tout le processus de changement de programme d’études et d’etablissement d’enseignement désigné. En moins de trois mois, elle réussit à obtenir la lettre d’admission, le renouvellement du certificat d’acceptation du Québec et le Permis d’etudes. Elle n’en revenait pas.

DES RÉSULTATS PLUS QU’ELOQUENTS

Cela fait maintenant deux semaines qu’elle m’a écris pour m’informer qu’elle est en train de terminer sa session d’hiver en beauté. En effet, dans presque tous ses cours, elle a des résultats qui frôlent le 100 %. Quel retournement de la situation ! D’ailleurs, dès la session prochaine, je vais étudier les possibilités de lui trouver une bourse d’études afin qu’elle puisse poursuivre son rêve. VOUS ÊTES LE PROCHAIN QUE JE VAIS AIDEREn terminant, je ne sais pas quelle est votre situation actuellement. Néanmoins, que vous soyez au Canada ou en dehors du Canada, sachez que je peux vraiment vous aider, et ce, grâce à une expertise longue de plus de 07 ans au service des étudiants étrangers. Il suffit de réagir à ce témoignage dans le commentaire.

UN CONSEIL GRATUIT Faites affaire avec des professionnels reconnus et accrédités au Canada, et le succès sera garanti !

Emmanuel Kambi, conseiller d’orientation et membre de l’Ordre des Conseillers et Conseillères d’orientation du Québec