fbpx
woman sitting beside table reading book

7 DIFFICULTÉS VÉCUES PAR ALICE À SA PREMIÈRE SESSION D’ÉTUDES AU QUÉBEC

Arrivée tout droit du Tchad, Alice ne s’attendait pas à vivre des bouleversements si profonds lors sa première session d’études au Québec. À dire vrai, elle a même pensé retourner dans son pays natal, parce qu’elle n’en pouvait plus. Dans cet article, vous allez découvrir son histoire et des astuces qu’elle a mises en place pour s’en sortir.

  1. Alice ne comprenait pas l’accent de ses professeurs

Au début, elle pensait que ses professeurs maîtrisaient beaucoup plus l’anglais que le français, c’est pour cela qu’ils s’exprimaient avec un accent différent du sien. Quelques jours plus tard, elle s’est rendu compte que ce n’était pas le cas. C’est en fait l’accent québécois. Alice raconte : « pour dire la vérité, je ne comprenais rien de ce que les professeurs disaient. Bien sûr que je riais quand certains faisaient des blagues, mais c’était juste pour ne pas paraître ridicule. ». C’était encore plus difficile quand elle s’est jointe à une équipe de travail. En effet, ses collègues avaient l’impression qu’elle n’était pas intelligente, parce qu’elle arrivait à peine à comprendre ce qu’ils lui disaient. Elle conseille aux futurs étudiants étrangers au Canada de se familiariser avec l’accent québécois avant d’arriver sur place. Pour ce faire, elle suggère de regarder des films ou dessins animés québécois.

2. Elle se sentait isolée

En arrivant au Québec, Alice était consciente qu’elle allait refaire son réseau de contacts. Cependant, elle ne s’imaginait pas que ce serait autant difficile. En fait, elle a remarqué d’emblée que les gens ne se saluent pas et se boudaient les uns les autres. Elle raconte que quand elle a emménagé dans son appartement, elle se sentait isolée. Ainsi, elle pouvait y passer des heures et des heures sans avoir une personne avec qui échanger. Elle a trouvé cela particulièrement pénible. À vrai dire, le besoin de reconstruire un réseau d’amis est criant chez tous les étudiants étrangers fraîchement arrivés. C’est la raison pour laquelle Alice conseille vivement de s’informer sur l’existence d’une association étudiante de votre pays d’origine afin de nouer rapidement des liens avec d’autres compatriotes.

3. Elle était déroutée par les différences culturelles

Les différences culturelles lui sont sautées aux yeux dès le premier jour en classe. Habituée à appeler les gens par « Monsieur » ou « Madame », grand fut son choc d’entendre ses collègues appeler les professeurs par leur prénom. Pire encore, ceux-ci ne semblaient pas du tout en être dérangés. De plus, Alice se mettait à saluer tout le monde de sa classe, parce que c’est une pratique courante dans son pays d’origine. Cependant, elle a remarqué que les gens l’évitaient, et ne lui retournaient pas forcément la salutation. Par ailleurs, elle a été choquée de croiser dans un couloir deux jeunes garçons en train de s’embrasser sans gêne aucune. Que voulez-vous qu’on dise à Alice ? Simplement, bienvenue au Canada.

4. Elle avait du mal à suivre le rythme des cours

Alice ne s’attendait pas à faire deux heures de cours en classe, deux heures de lecture des cours et une heure de laboratoire. Elle raconte : « je me sentais démunie, tellement que les choses allaient si vite. Dès que j’arrivais à la maison, il fallait manger vite pour ensuite me replonger dans les études. Cela pouvait aller jusqu’à minuit. Dans ma vie, je n’ai jamais été exposée à une si grande quantité de choses à lire et à étudier en si peu de temps. ». Si vous êtes déjà passé par le collégial ou l’université, vous savez de quoi je parle. C’est pour cette raison que nous avons mis en place, chez Etudy, un programme d’accompagnement vers la réussite du parcours académique. C’est destiné aux nouveaux étudiants étrangers. Contactez-nous pour en savoir un peu davantage à ce propos.

5. Elle avait de difficulté à s’adapter à l’apprentissage

Au-delà des choses à lire, Alice ne savait pas qu’il existait des méthodes de lecture assez efficaces. En fait, c’est plus tard qu’elle a découvert qu’elle n’était pas obligée de lire tous les chapitres, mot à mot. Elle devait plutôt commencer par se concentrer sur les notes du cours et faire des lectures suggérées en se fiant aux éléments évaluatifs du plan du cours. Si vous êtes dans cette situation, contactez-nous pour vous en faire part. Nous avons des solutions pour vous.

6. Elle a vécu du racisme et de la discrimination

Alice dit avoir été victime de discrimination dans ses interactions avec les enseignants, le personnel académique, les étudiants de sa classe et le milieu d’accueil. Cette discrimination elle était à la fois raciale et religieuse, étant donné qu’elle portait un foulard sur sa tête. C’est dommage qu’elle ait vécu cette situation, surtout au 21ème siècle.

7. Elle a découvert qu’elle souffrait d’anxiété de performance

Dès que les cours ont commencé, Alice a réalisé la quantité de choses à lire. Elle s’est mise au travail. Étant donné que son programme est contingenté, elle a commencé à développer certains symptômes liés à l’anxiété de performance. En effet, elle commençait à sentir son cœur battre la chamade, elle avait de bouffées de chaleur et des mains moites. Elle avait de plus en plus de la difficulté à dormir, parce qu’elle ressentait de la tension et de la nervosité. Pire encore, elle avait des pensées du genre : « je n’y arriverais jamais, je vais couler tel ou tel cours, et je serai chassée du programme. ». En allant consulté un psychologue, elle a appris qu’elle fait de l’anxiété de performance. En suivant les conseils de ce professionnel, sa situation s’est améliorée. Au demeurant, elle conseille de ne pas demeurer longtemps dans son coin lorsqu’on vit des situations difficiles. Il faut en parler aux bonnes personnes susceptibles de vous apporter de l’aide.

Si vous vivez une ou l’autre de ces difficultés, contactez-nous sans plus tard afin que nous puissions vous aider. Chez www.etudy.ca , nous avons une expertise dans l’accompagnement des étudiants étrangers au Canada.

Bonne première session d’études !

Cart
  • No products in the cart.