fbpx
selective focus photography of man standing near road and buildings surrounded with crowd

7 CONSEILS AU NOUVEL ÉTUDIANT ÉTRANGER

Immigrer au Canada, toute une aventure !

Parmi les raisons suivantes, lesquelles ont été à la base de votre décision de venir étudier au Canada : possibilité d’apprendre une nouvelle langue, avoir la chance d’étudier dans l’un de pays les mieux classés au monde sous le rapport de l’éducation, découvrir de nouvelles perspectives de carrière, créer un réseau international, apprendre une nouvelle langue, le goût de l’aventure, le perfectionnement des compétences, etc. Peu importe la raison, avouez quand même que c’est la concrétisation d’un rêve. Cependant, les difficultés et obstacles ne manqueront pas. Aussi, dans cet article, vous aurez droit aux sept conseils éprouvés pour favoriser votre pleine et entière intégration estudiantine. En attendant, parlons des défis qui vous attendent.

Réussir à s’intégrer et à s’adapter, tout un défi !

Au-delà de l’euphorie des débuts, réussir à s’intégrer et à s’adapter représente tout un défi pour plus d’un étudiant étranger fraîchement arrivé. En effet, vous rencontrerez un des obstacles suivants: nouvel accent québécois, le rythme trépidant des études, manque de réseau familial et amical, rigueur hivernale, manque d’information, etc. Dans ces conditions, comment s’en sortir ? En tant que fondateur et ancien président l’Association congolaise des étudiants de l’Université de Sherbrooke, je vous propose sept conseils pour bien s’intégrer et mieux s’adapter à votre nouveau cadre de vie :

1. Faites partie de l’association étudiante de votre pays d’origine présente sur le campus

Vous êtes nouveau et vous avez désespérément besoin d’entrer en contact le plus vite possible avec les responsables de votre association étudiante. C’est leur responsabilité de faciliter votre accueil et votre intégration au sein du campus. Ils sont incontournables, et à juste titre. En effet, ils peuvent vous encadrer et vous conseiller sur nombre de sujets, dont les études, les emplois étudiants, les épiceries africaines, les églises, etc. Qu’en est-il du deuxième conseils ?

2. Faites de votre plan du cours un allié

Le rythme des études au Canada est trépidant. Ce n’est pas facile de s’y retrouver quand on vient d’arriver. La réussite d’une session commence dès le premier jour des cours. Le fait est que, dès la première semaine, tous les professeurs vont passer pour vous présenter leur plan du cours. Ce document contient l’ensemble des matières qui seront vues durant la session. C’est un contrat entre vous et le professeur et le plan d’action autant vos travaux que pour vos examens. Prenez le temps de vous familiariser avec. Venons-en maintenant au troisième conseil.

3. Familiarisez-vous avec l’accent québécois ( si vous étudiez au Québec)

Dès la descente d’avion, vous avez remarqué que les Québécois ont un accent différent du vôtre. Du coup, vous avez de la difficulté à saisir tous les mots. C’est normal. Aussi, je vous suggère de suivre sur YouTube quelques vidéos sur les expressions québécoises. De plus, lisez sur le Net les expressions québécoises les plus utilisées. C’est un bon départ. Vous pouvez par ailleurs vous liez d’amitié avec un étudiant québécois grâce au programme de parrainage, de jumelage ou de mentorat de votre établissement d’enseignement. À ce propos, renseignez-vous auprès de services aux étudiants. C’est la meilleure manière d’apprendre. Le quatrième conseil est encore plus intéressant. Parlons à présent du quatrième conseil. Il est encore plus intéressant.

4. Faites le tour de la ville en autobus avec un ancien étudiant

Vous avez remarquez que les villes canadiennes sont vastes. Il y a des coins que vous allez mettre des mois voire des années à découvrir. Pour commencer, concentrez-vous sur les endroits névralgiques : les lieux de rencontre des personnes immigrants (églises, la mosquée, les épiceries africaines), le centre-ville, les organismes communautaires, centres commerciaux, etc. Ou encore faire le tour de la ville en autobus en parcourant les principales artères de votre ville. Passons au cinquième conseil, vous le trouverez vraiment pertinent.

5. Soyez stratégiquement présent sur les réseaux sociaux

Il existe toutes sortes de regroupements étudiants sur Facebook. N’hésitez pas à demander d’en faire partie. Seulement, cela doit être en rapport avec vos besoins, intérêts, Valeurs, aptitudes, etc. Ayez un objectif précis avant de le faire. Le meilleur groupe Facebook que je vous suggère, c’est Accompagnement Études Canada. C’est un véritable tremplin pour votre réussite éducative, professionnelle et entrepreneuriale au Canada. Essayez, et vous en jugerez vous-même par la pertinence des sujets traités. Regardons maintenant le sixième conseil.

6. Pensez à trouver un emploi sur le campus

Il est vrai que la première session est consacrée à la familiarisation avec le système scolaire ainsi que l’acquisition de nouvelles habitudes de vie et des comportements. N’empêche, je vous suggère de commencer aussi à penser à travailler à temps partiel. En effet, selon les données datant de 2013 de l’Institut de Statistique du Québec, 42 % des étudiants québécois universitaires âgés de 15 à 24 ans travaillent à temps partiel. C’est au-dessus de la moyenne canadienne qui est chiffrée à 36,6%. Si vous voulez travailler sur le campus, prenez contact avec le Service à la Vie Étudiante de votre établissement d’enseignement. Les agents de ce service peuvent vous aider à faire un CV. Ensuite, demandez le certificat Études-Travail afin d’appliquer aux emplois sur le campus. Pour travailler, pensez aux endroits comme Centre culturel, Salle d’appel de la Fondation de votre établissement, Centre de services, etc.

7. Demeurez ouvert, proactif et curieux

Pour terminer, je vous invite à demeurer ouvert à tout. Rangez vos préjugés dans votre sac, explorez de nouvelles façons de faire. De même, demeurez proactif : autrement dit, soyez le premier à aller vers les gens pour les saluer, échanger et demander des informations, poser des questions. Finalement, soyez curieux de ce qui se passe sur votre campus, dans votre association étudiante ou dans la ville.

À tout prendre, j’espère que cet article va vous aider d’une manière ou d’une autre à bien vous intégrer autant à l’Université de Sherbrooke que dans la ville de Sherbrooke.

Bon succès dans vos études !

Cart
  • No products in the cart.